Que devient le groupe „Wir3f“?

Que devient le groupe „Wir3f“?

Le groupe „Wir3f“ existe depuis environ 6 mois, il est composé de 7 femmes, dont 2 Africaines : Beate, Beauty, Chantal, Dagmar, Fatou. Ingelore et Marine nous assistent à distance.

Chacune de nous s’engage avec ses compétences personnelles, mais nous avons toutes en commun de vouloir améliorer la condition des femmes. Beauty est au Togo et elle nous tient au courant de la situation en Afrique de l’Ouest. Fatou vient de Guinée et nous encadre de ses conseils.

Cette collaboration est particulièrement active à Düsseldorf, car c’est là le siège de l’ONG « Stop-Mutilation » avec laquelle nous travaillons.

Voici les 3 formes que prend l’engagement de « Wir3f » :

  • Assistance à des femmes africaines en demande de régularisation auprès du BAMF. Il s’agit ici d’un travail de traduction et d’interprétariat,
  • Information et sensibilisation des enseignants des établissements scolaires de la ville sur la façon de détecter les filles en difficulté parmi leurs élèves,
  • À plus longue échéance : Sensibilisation et information des familles immigrées sur les risques encourus par les fillettes elles-mêmes (santé) et par la famille (au regard de la loi allemande).

Le groupe « Wir3f » travaille avec Mme Cumar de l’ONG « Stop-Mutilation » et c’est elle, ainsi qu’un médecin, qui vont encadrer notre formation.

Le Covid19 a malheureusement stoppé provisoirement les activités de notre groupe.